Audrey Domiar
Diététicienne Nutritionniste

La dénutrition, ça vous parle ?

C'est la Semaine Nationale de la Dénutrition, l'occasion de parler de cette maladie qui touche 2 millions de personnes en France, dont 400 000 personnes âgées à domicile.


On est dénutri quand on on ne mange pas assez par rapport à ses besoins, parfois même sans s’en rendre compte. On perd du poids, des muscles et de la force. La dénutrition concerne tous les âges : enfants, adultes et personnes âgées. Sont plus particulièrement touchées les personnes hospitalisées, celles présentant une perte d’autonomie, souffrant d’une maladie chronique, d’un cancer, d’une maladie aiguë grave ou d’un Covid long. Les personnes en surpoids ou obèses peuvent être dénutries lorsqu’elles ont perdu du muscle.


La dénutrition concerne tous les âges : enfants, adultes et personnes âgées.

  • Une personnes âgée qui n’a plus la force ou l’envie de faire les courses et la cuisine.

  • Un malade traité pour un cancer, qui a perdu l’appétit ou qui a des nausées.

  • Un enfant qui ne grossit et ne grandit plus.

  • Une personne qui a du mal à mâcher ou à avaler.

  • Une personne en surpoids ou obèse peut être dénutrie !


Pourquoi est-ce grave ?

  • La dénutrition fragilise la personne et engendre des conséquences sérieuses sur la santé

  • Affaiblissement de l’immunité avec risque d’infection.

  • Affaiblissement physique : perte de force, difficulté à la marche, chutes, fractures…

  • Baisse du moral, dépression.

  • Aggravation des maladies chroniques et de la dépendance.


Points d’alerte !

  • Un réfrigérateur vide ou des restes qui s’accumulent.

  • La prise de moins de trois repas par jour et/ou une assiette non terminée.

  • Une perte de poids récente de 3 kg ou plus.

  • Des vêtements qui “flottent” ou des crans de ceinture resserrés.

Source : Collectif de Lutte contre la Dénutrition



En cas de doute sur l'état nutritionnel d'un de vos proches, parlez-en à votre médecin et n'hésitez pas à contacter un(e) diététicien(ne), c'est notre métier !


Des outils de diagnostic de la dénutrition existent :

- la mesure régulière du poids, le calcul de l'IMC (indice de masse corporelle), l'évaluation d'une perte de poids récente, un bilan d'impédancemétrie pour évaluer entre autres la masse musculaire et le contenu en protéines de l'organisme

- l'évaluation des apports alimentaires, et en particulier l'apport en protéines


Des solutions existent pour prévenir et prendre en charge la dénutrition :

- des conseils nutritionnels pour retrouver une assiette équilibrée qui répond aux besoins nutritionnels et corriger certaines carences, et aussi pour mieux prendre en compte le rythme et l'appétit de la personne

- l'enrichissement de l'alimentation pour apporter en un petit volume le maximum d'éléments nutritifs

- pour quelqu'un qui a du mal à mastiquer ou à déglutir, l'adaptation de la texture des aliments

- si besoin, des compléments nutritionnels oraux peuvent aider à compléter les apports nutritionnels


Sans oublier, si l'état de santé de la personne le permet, une activité physique très douce



Retrouvez en PJ le livret gourmand de recettes et tous ses conseils pour mieux repérer, prévenir et prendre en charge la dénutrition proposé par Silver Fourchette à l'occasion de La Semaine Nationale de la Dénutrition.


Livret Gourmand Semaine de la Dénutrition
.
Download • 6.96MB